SylvieL

Une histoire de famille

Non classé

Une histoire de famille

Papa est tombé malade au début de sa retraite dans les années 70 . On ne comprenait rien à sa maladie que les médecins ne connaissaient pas . Je l’ai vu fatigué, puis avoir des difficultés à marcher, puis ne plus pouvoir utiliser ses mains. Pour signer les chèques il avait fait fabriquer un tampon qui reprenait les courbes et les déliés de sa signature mais plus tard il aura même du mal à l’utiliser ce qui nous faisait prendre, à mes mes sœurs et moi, des fous rires nerveux que je regrette maintenant . Un jour il est devenu grabataire et la fin est arrivée sans que l’on comprenne sa maladie et sans que l’on ait pu mesurer sa souffrance et sa solitude de malade . Des années plus tard mes frères et sœurs aînés ont développé les mêmes symptômes et le verdict est tombé pour André, Michel, Nicole et moi : Amylose .

Un mot qui semblait pourtant plutôt amical …

André et Michel sont décédés aussi mais Nicole et moi nous bénéficions des avancées de la recherche et nous nous accrochons à nos vies comme le lierre au mur . Chaque jour qui se lève , je suis heureuse de le saluer moi qui suis maintenant devenue plus vielle que Papa ´, André et Michel .

Merci à la recherche, merci aux soignants et aux administratifs qui nous soutiennent et courage à Nicole à mes neveux et nièces atteints par la maladie et à tous les patients du monde entier atteints par l’amylose . On peut le faire ! Sylvie

Une histoire de famille – Sylvie L. – FRANCE